La référence de l'immobilier du pays d'Aix depuis 30 ans
28 fév

Faites estimer votre logement en Pays d’Aix !

AdobeStock_1046564471

Après une année 2017 record, une année 2018 tout aussi bonne pour le marché de l’immobilier, c’est l’incertitude concernant 2019. Et pour cause : on ne sait pas à quelle sauce seront mangés les propriétaires. Emmanuel Macron a, semble-t-il, une dent contre eux. Il envisage de taxer les plus-values réalisées sur les résidences principales. Vous voulez vendre votre logement au meilleur prix possible ? Alors, faites-le sans tarder ! Faites venir une agence immobilière de votre quartier pour le faire estimer en pays d’Aix !

De nouvelles attaques contre les propriétaires
On ne peut que regretter la nouvelle idée avancée par Emmanuel Macron, de taxer les plus-values immobilières. Il s’agit d’un mauvais signe donné aux candidats à l’accession. Le marché immobilier a connu une année 2018 exceptionnelle, malgré les coups portés à l’accession par le gouvernement (suppression des APL Accession, et la baisse de la quotité du PTZ à 20% en zones B2 et C dans le neuf). « Cette dernière annonce risque de freiner les envies d’accession de certains Français, s’inquiète Philippe Taboret, directeur général de Cafpi. Il est temps que le Gouvernement comprenne que l’immobilier est l’un des poumons de l’activité économique française, qu’il faudrait au contraire dynamiser. C’est pourquoi Cafpi milite pour le retour des APL Accession, du PTZ dans le neuf en zones détendues et le rétablissement du PTZ ancien, sous conditions de travaux, dans les zones tendues.»

L’année 2019 pourrait être en demi-teinte
Le risque de remontée des taux et la perte de confiance en l’avenir des Français pourraient affecter la clientèle la plus fragile : les primo-accédants. Jusqu’ici, la forte présence des primo-accédants sur le marché immobilier avait tiré les volumes de crédits immobiliers vers le haut, mais qu’adviendra-t-il en 2019 ?  Si l’envie de devenir propriétaires reste chez eux très forte, ils ont atteint les limites de leurs capacités d’endettement.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée