La référence de l'immobilier du pays d'Aix depuis 30 ans
23 Mar

Zoom sur le marché immobilier à Aix-en-Provence

Le marché de l’immobilier en France reprend des couleurs

Un marché immobilier est soutenu grâce à des taux très bas. Les taux de crédits sont plus bas que les précédents records de mai 2015, selon meilleurtaux.com

Les taux peuvent se situer en moyenne autour de 2% sur 20 ans ou 1,6% sur 15 ans, pour des profils avec apport.

Les écarts entre les grandes villes se creusent. En province, les villes les plus dynamiques sur le plan économique et qui offrent les meilleures perspectives d’emplois voient leurs prix augmenter : c’est le cas le Lyon (+0,7% sur un an), de Bordeaux (+1,3% en un an), Nantes ou Montpellier. D’autres par contre, sont en baisse, comme Marseille (-2% en 1 an) et surtout Lille (-3,8% en 1 an).

La hausse des volumes de transaction est réelle

En 2015, 803 000 logements ont été vendus soit 15,7% de plus qu’en 2014.


Le marché de l’immobilier d’Aix-en-Provence débute l’année 2016 avec optimisme.

Aix-en-Provence devrait bénéficier d’un grand chantier : la réalisation d’un grand réseau de transport en commun : Le Bus à Haut Niveau de Service. Le BHNS sera mis en service en 2019, après 2 ans de travaux environ. Il permettra à ses habitants de circuler beaucoup plus facilement, de se rendre à leur travail sans connaître les bouchons de l’A51 ou de la D9.


3780 € / m2 : c’est le prix moyen d’un appartement ancien, à Aix-en-Provence. Selon les Notaire de France (octobre 2015)


Aix-en-Provence attire de nombreux cadres, mais aussi de jeunes actifs grâce à des commerces très dynamiques, à de nombreux équipements sportifs et lieux de culture…

Les zones d’activités ne font que se renforcer, à l’image des Milles.

Le neuf est toujours élevé. Il faut compter en moyenne 5000 euros / m2. Certains acquéreurs se tournent vers l’ancien. Surtout, que les propriétaires ont enfin accepté la réévaluation des prix.

Des quartiers sont en vogue comme le quartier de Saint-Mitre, qui présente de nombreux appartements récents (construction moins de 10 ans), qui sont donc en bon état et peu couteux en énergie.

Les amateurs de maisons peuvent trouver de belles opportunités dans le stock des biens anciens, qui nécessitent une rénovation.

Une offre d’autant plus intéressante que des aides sont reconduites en 2016, comme le crédit d’impôt transition énergétique – Cite – sur les travaux d’isolation (murs, combles, fenêtres, volets) et de chauffageD’autres aides sont accessibles aux primo-accédants, comme le prêt à taux zéro.

Début mars, la ministre de l’environnement et de l’énergie, Ségolène Royal a annoncé que tous les particuliers pourront désormais cumuler l’ éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) et le crédit d’impôt transition énergétique (CITE).

Ce cumul était jusqu’ici uniquement possible sous certaines conditions de ressources. La mesure, qui sera intégrée dans le projet de loi de finances rectificative du printemps, s’applique à compter du 1er mars.

Février 2016 / Sources : logic immo – boursier.com – le figaro

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée