La référence de l'immobilier du pays d'Aix depuis 30 ans
12 Mar

Ce qui changera le 1er juillet pour les appartements en location à Aix-en-Provence !

Vous avez l’intention de mettre en location un appartement à Aix-en-Provence ? Attention, le 1er juillet prochain, les règles concernant le diagnostic de performance énergétique (DPE) vont changer : prévue par la loi ELAN promulguée en 2018, la refonte du diagnostic de performance énergétique – obligatoire lors d’une vente ou d’une mise en location d’un logement – entrera en vigueur et les nouveaux diagnostics deviendront alors opposables. Faisons le point.

Affiché sur les annonces immobilières, systématiquement présenté lors des ventes ou mises en location, le diagnostic de performance énergétique, ou « DPE », est le document de référence qui évalue la performance énergétique d’un logement et la restitue, notamment à travers des étiquettes énergie. Instauré en 2006 afin de transposer la directive européenne pour la performance énergétique des bâtiments, il est devenu un outil grand public pour l’information des ménages sur la performance énergétique de leur logement et un thermomètre essentiel de la politique publique de l’énergie et du logement, qui sert notamment à identifier les passoires énergétiques (étiquettes F et G).

Ce nouveau diagnostic sera plus fiable
Cette refonte s’inscrit dans un contexte plus large d’accélération de la rénovation énergétique des bâtiments, dont le DPE est l’un des outils clé. Le nouveau DPE sera plus fiable : sa méthode de calcul a été revue et consolidée et s’appliquera de façon homogène à tous les logements. Actuellement, cela n’est pas le cas : la méthode dite « sur facture » évalue la consommation énergétique de certains logements sur la base des factures passées et non des caractéristiques du bâtiment. Cela peut conduire à donner deux étiquettes différentes pour des bâtiments identiques, voire à des « DPE vierges » en l’absence de facture disponible.

« Le diagnostic de performance énergétique est un outil du quotidien, connu de tous les Français. Grâce à sa refonte, nous le rendons plus fiable, plus lisible et faisons en sorte qu’il tienne mieux compte des enjeux climatiques qui sont les nôtres », précisent Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement.

C.V. / MySweetProd © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée