La référence de l'immobilier du pays d'Aix depuis 30 ans
29 Juin

Les locataires d’un appartement à Aix-en-Provence sont sereins ou inquiets concernant leur solvabilité !

En venant bouleverser les certitudes des propriétaires, les crises impactent inévitablement leur rapport au marché de l’immobilier et leur façon de l’appréhender. En quoi la perception qu’ont les locataires d’un appartement à Aix-en-Provence a-t-elle évolué depuis le déconfinement ?

Sitôt le déconfinement prononcé, le marché de la location est reparti à toute allure dans l’hexagone ! Selon une étude de SeLoger, ce sont quelque 41 % des projets de location d’un logement ayant été engagés qui ont été réactivés dès le 11 mai dernier. Covid-19 oblige, ceux qui ont dû être décalés l’ont été au mois de juin (pour 22 % d’entre eux), à l’été (pour 14 %), à la rentrée (pour 15 %), voire à l’année prochaine (pour 12 %).

“La reprise des projets locatifs mis en stand-by pendant le confinement est rapide dans l’esprit des futurs locataires, et c’est également ce que nous constatons sur l’audience de nos sites. Le volume de consultations des annonces et les mises en relation avec les professionnels explosent depuis le déconfinement. La dynamique de rattrapage est constatée sur la location, mais également sur l’achat ”, explique Séverine Amate, porte-parole chez SeLoger.

42% des locataires anticipent une hausse dans les 6 prochains mois
À titre de comparaison, ils n’étaient que 32 % à partager cette opinion en avril dernier. L’enquête SeLoger nous apprend également que, pour les 42 % de locataires qui anticipent une hausse des loyers, celle-ci devrait être de l’ordre de 5 à 10 %. Enfin, pour 1 sondé sur 2, si hausse il y a, cette dernière touchera la France entière, quelle que soit la tension locative régnant dans la zone concernée.

Et 81% ont foi en leur capacité à régler leur loyer
Contrairement aux bailleurs, les locataires sont sereins concernant leur solvabilité. Seulement 16 % des locataires interrogés doutent d’être en mesure de régler leur loyer. Alors que 81 % d’entre eux pensent que l’état de leurs finances personnelles leur permettra de continuer de faire face à leurs échéances locatives mensuelles.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée